groenland_couchant_icebergs

Public concerné

Agences de tourisme, offices de tourisme, centres de loisirs, groupes constitués, individuels.

Idée conductrice

La géologie ou les sciences apparentées révèlent le paysage. L’homme y re-trouve sa place.

Elles sont pourtant considérées comme difficiles d’accès, alors que sur le terrain elles prennent tout leur sens, elles deviennent « lumineuses ».

Dans leur contexte physique, vos randonnées prennent tout le relief que vous en attendez.

Les Sciences de la Terre légitiment alors le paysage parcouru et admiré.

 

Exemples d’activités et de destinations

Au cœur d’un des plus beaux synclinaux perchés, celui de l’Arclusaz, terrain ideal pour la randonnée-raquettes. Dans la géomorphologie de ce monument du relief préalpin qui domine au crêt la plaine de l’Isère de plus de 1500 mètres à pic, le caractère unique et si singulier du massif se révèle sous l’œil bienveillant du massif des Belledone, juste en face.

Géotourisme d’altitude au Népal. Aux abords des Annapurnas, de beaux ripple-marks prouvent l’origine océanique de la chaîne, à 3600 mètres d’altitude. Jolie découverte qui entraîne tout une réflexion sur la formation de ce type de montagnes puisque les ripple-marks sont des plages fossiles.

Géotourisme hivernal au fond des bois. Le milieu dépend étroitement des conditions édaphiques et climatiques donc géologiques. C’est aussi ce qui en fait l’ambiance si appréciée, surtout avec un vin blanc-chaud après quelque explication sur la spécificité de la forêt de montagne et de sa faune.

Géotourisme en Norvège. Nous sommes sur la Ra-moraine, MEG (maxi d’extension glaciaire) de la moraine terminale de l’indlandsis scandinave, Dryas récent. Un feston immergé partiellement laisse apparaître quelques îles dont celle de Jomfruland. Des tumuli jonchent l’estran, encore inexpliqués de façon satisfaisante et qui dateraient de plusieurs milliers d’années.